Ma vision des manifestations

Bonjour,

J’ai voulu, au regard des actualités plus ou moins récentes, donner mon point de vue sur les manifestations qui se déroulent ou se sont déroulées en France ou à l’étranger.

Pour cet article, j’ai souhaité limiter ma vision à 6 pays, la France, l’Iran, la Syrie, l’Égypte, la Turquie et le Brésil.
Je souhaite préciser pour être transparent au maximum que je prend toujours un point de vue neutre, même si je peux avoir un avis tranché, j’estime que mon avis doit être différencié de tout analyse que je pourrais faire. Ainsi, si je donne mon avis, je précise bien que c’est mon avis et non mon analyse.

1ère partie, Vue d’ensemble :

Depuis 2010, les manifestations, révoltes et révolutions s’enchainent les unes après les autres, à tel point qu’on ne distingue plus vraiment les mouvements pour la démocratie des mouvements identitaires ou culturels.
J’ai donc choisi de faire un article pour mettre en lumière les différences de ces évènements qui, puisqu’ils sont si fréquents, ne nous intéressent plus ni ne nous atteignent plus.
Il faut distinguer plusieurs groupes de manifestations:

  • Les mouvements contestataires sociaux
  • Les mouvements contestataires culturels ou identitaires
  • Les mouvements contestataire révolutionnaires

Le premier groupe, les contestations sociales, est composé essentiellement de mouvement soutenus par les classes moyennes et pauvres des sociétés qui s’inquiète des montée des prix de la vie sans voir leur revenus augmenter.

Le second groupe est le groupe le plus large, il comprend les contestations contre des projets de loi contre les traditions, contre les religions, contre les modes de vies, mais également les manifestations créée par des petits groupes ou communauté pour faire tomber le pouvoir en place.

Enfin, le dernier groupe est constitué d’une population en général jeune, rapidement rejoins par les contestataires sociaux et à la fin du mouvement par les contestataires identitaires. Ces mouvements se caractérisent par la volonté de changer un mode de gouvernance (et parfois de pensée) dans un but égalitaire.

2ème partie, Le cas par cas :

France :

La France est sans conteste, le pays des manifestations. Les français en font pour tout, tout le temps (à noter que la grève est une forme de manifestations).
Il faut distinguer 2 types de manifestations en France, les manifestations sociales et les autres.
Les manifestations sociales sont organisées, en général, par les syndicats de travailleurs dans le but soit d’obtenir plus d’avantages, soit de ne pas en perdre.
Dans les 2 cas, on se retrouve dans une situation où une branche de la population est sur-avantagée (métiers du rail, industrie, éducation, services publiques…) et refuse l’égalité des droits avec le reste des citoyens au nom d’acquis qui date parfois de centaines d’années, et de l’autre coté, une majorité de la population qui souvent subit les manifestations à répétitions sans avoir aucun de ces avantages.

Il y a d’autres manifestations en France, on l’a vue récemment avec les anti-mariage pour tous. Ce type de manifestation est une forme de mécontentement envers les lois d’un pays, envers une politique gouvernementale, voir envers un parti au pouvoir. Si le fond de ces mouvements à toujours un sens, la forme ressemble souvent plus à une confrontation contre le pouvoir.

Je reviendrai longuement sur l’égalité du travail en France car cela mérite tout un article pour ne pas oublier qui, quoi, comment, pourquoi et comment faire.

 

Iran :

En Iran, les manifestations sont des mouvements contre le pouvoir en place, on peut donc dire que ce sont des manifestations révolutionnaires.

Il faut comprendre la situation Iranienne pour en décrypter les tenants. En 1979, une vague de manifestations contre le monarque de l’époque (le Shah) le pousse à l’exil. La place vacante est vite prise par le mouvement le plus fort et organisé du pays, le mouvement islamique. L’Iran devient donc une république Islamique. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’en 1978, un peu avant la révolution Islamique, l’Iran était un pays moderne, très moderne, à l’équivalent des pays occidentaux, pas loin du niveau de la France. La révolution Islamique a mise en place une série de règles et de lois basées sur la Charia (loi islamique) qui n’ont pas fait du bien au pays. Si certains s’en plaisaient, la majorité des iraniens s’y sont résignés, par peur le plus souvent. il y a maintenant 30 ans que l’Iran est une république Islamique, il existe une expression qui dit, 30 ans de république Islamique, 60 ans d’évolution de perdu. En gros, depuis qu’elle est là, la république Islamique n’a pas seulement stoppé l’avancement de la société, elle l’a complétement fait régresser.

Depuis 2009 (et même avant), la population tente de se faire entendre pour imposer au régime un changement de cap qui permettrai à l’Iran d’allier Islam et modernité. Le régime quant à lui est sourd à toutes négociations et ne connait que la répression pour se faire comprendre. Il est l’image d’un Islam fermé, intolérant et sans discussion… ce qui est en grande partie le contraire de ce que prône l’Islam (qui se veut ouvert à la discussion et tolérant). On peut lire entre les lignes et comprendre que la carte « Islam » du régime n’est qu’une excuse pour garder le pouvoir à tout prix.

Depuis 2009, un mouvement Vert se mobilise en Iran, voulant une ouverture, c’est un mouvement que je soutiens personnellement car il propose une modernisation de l’Iran sans l’occidentalisé comme le voudraient certains gouvernements occidentaux. Malheureusement, le régime n’entend rien et c’est à coup de meurtre, de viol, de prison, de coup etc… que le dialogue se fait.

Ce que je pense c’est que le régime Iranien n’en a plus pour longtemps, peut être 10 ou 15 ans au maximum, ce qui se passe en Iran c’est ce qui se passera dans les pays des « révolutions arabes », c’est à dire, après avoir chassé un totalitariste, on laisse un mouvement prendre le pouvoir, 1, 2 ou 3 générations passent en s’instruisant et celles-ci montent au créneau et refont une révolution dans une optique plus démocratique (je dis plus démocratique car la démocratie est une idée occidentale et qu’il se peut que ces révolutions trouvent un meilleur système.)

 

Syrie :

En Syrie, c’est une guerre d’indépendance qui se livre. Cependant, il y a, à coté des conflits armés, des manifestations qui se tiennent.

Je tiens à dire que j’ai plusieurs sources pour ce sujet, qu’elle ne sont pas aussi nombreuses que les journaux mais que je les trouve fiables.

On connait tous les images de conflits entre les milices « révolutionnaires » (parfois idéologique) et l’armée du pouvoir. On voit moins les manifestations qui se déroulent dans le pays… Si on en voit parfois, elles sont toujours pour le départ de Bachar al-Assad et du gouvernement.

Hors, ce qu’on montre moins (jamais en France), ce sont les VRAIS images de TOUT le pays. La volonté de faire à tout prix des reportages et images fortes et exceptionnelles empêche totalement les grands médias de faire la lumière total sur ce conflit.

Je pense également que les médias ont du recevoir (de qui, je ne sais pas) des consignes pour favoriser les anti-régime afin de justifier une intervention militaire ou logistique sur place.

J’ai plusieurs amis syriens qui m’ont indiqué très clairement et à différentes occasions que la situations dans les grandes villes (surtout la capitale) est loin d’être chaotique, la vie est même tout à fait normal. Il y a des manifestations également, mais POUR le régime…

Mon avis est que les gouvernements d’Occident veulent intervenir sur place afin d’éliminer Bachar al-Assad du pouvoir, car il ne sert pas assez leur intérêt. Le problème est que (et les gouvernements le savent) si ce régime est éliminé, c’est le groupe le plus fort qui va se mettre en place, donc les Islamistes, ce qui n’est pas pour servir ni le peuple, ni le pays, ni les acteurs internationaux.

Ce qu’il faudrait obtenir, à mon avis, c’est une délégation contenant le gouvernement actuel, Bachar al-Assad, des représentants de la « résistance » ainsi que des représentants de la société civiles (des artisans, commerçants, petits maires, ouvriers, libéraux, etc…) afin de discuter clairement d’une solution pacifique qui permettrai une ouverture du gouvernement du pays à ces acteurs civiles sans pour autant déstabiliser le pays.

 

Égypte :

Le cas de l’Égypte permet de voir comment les choses ont évoluées en 2 ans.

L’Égypte a réussi à éliminer son « dictateur » afin d’instaurer une sorte de démocratie dans le pays. Cependant, ce sont les Islamistes qui ont gagnés les élections grâce à des magouilles et à leur implantations. C’est normal, c’est une phase de transition. Le régime Islamique au pouvoir le sait et s’empressent donc de faire voter un ensemble de loi basé sur la Charia et la réglementation des élections afin d’ancrer leur emprise sur le pays.

Ce qui se passe, c’est que les anciens manifestants révolutionnaires égyptiens se retrouvent à nouveau dans les rues contre ce régime qui ne vaut guère mieux que l’ancien. Ainsi on voit qu’une révolution est une chose, que de diriger un pays en est une autre.

Ce qu’il faudrait faire à mon avis, c’est bloquer le gouvernement actuel, faire élire un militaire honnête au pouvoir, le laisser en place le temps que les acteurs de la vie civile se retrouvent, se prépare, se fassent connaître et éduquent politiquement la population, et ensuite faire des élections démocratique dans tout le pays. Cela permettrait d’avoir une vrai démocratie représentative, le parti Islamique aurait toujours des sièges mais pas assez pour imposer SA vision de la société à tous.

 

Turquie :

En Turquie, les manifestations se concentre sur une place et un parc de la grande ville d’Istanbul. Au départ, elles portaient sur la destruction du dit parc pour des projets immobiliers, ce sont les écologistes qui ont commencé ce mouvement. Très vite, des jeunes et des chômeurs se sont joins à eux pour manifester contre le gouvernement, cela s’explique par le désespoir de cette partie de la population (rappelons qu’en Turquie, il n’y a pas de RSA pour vivre…).

Peu de temps après, ce sont des mouvements identitaires et communautaires qui ont décidé de rejoindre le mouvement, réclamant quant à eux la démission du gouvernement. Ils faut lire entre les lignes et connaître un peu la politique en Turquie pour comprendre. La Turquie est une démocratie laïc composée majoritairement de musulmans. Beaucoup de groupes souhaitent que l’islam modéré soutenu par le gouvernement ne soit plus modéré mais majoritaire (voir, mettre la Charia). Rajoutons à cela un ensemble de petits groupes ethniques différents (la Turquie c’est 75 000 000 d’habitants, plus 15 à 20 Millions à l’étranger (majoritairement en Allemagne), donc en gros 90 à 100 Millions d’habitants. Forcement, il n’y a pas qu’un seul peuple, d’une seule origine, avec une seule pensée). qui voudraient voir leur intérêts croitre aux détriments des autres.

Il faut noter que le Premier Ministre actuel Recep Tayyip Erdoğan, est considéré par beaucoup comme un des meilleurs premiers ministre de la Turquie, pas pour sa politique gouvernementale (je laisse juger de cela par les opinons de chacun) mais par sa volonté de rassemblement de l’ensemble du peuple turque.

La situation en Turquie devrait se calmer rapidement si le gouvernement tient compte des milieux écologistes et cosmopolites et qu’il permet aux jeunes surtout de trouver un emploi plus facilement.

 

Brésil :

La situation au brésil est lié au contexte social.

Bien que le pays soit un des membres des BRICS, les pays émergents qui vont devenir ultra puissants dans quelques temps, la population dans son ensemble ne le ressent que peu.

Comme partout, ce sont les classes les plus riches qui deviennent de plus en plus riche. La distribution de richesse est en plus, assez mal faite au Brésil, ce qui a amené à une grogne populaire.

Ainsi, l’appauvrissement des classes moyennes, pauvres, très pauvres de la population, ajoutant à cela les intrusions musclées de la police dans les quartiers pauvres et le manque constant d’investissement publique dans l’infrastructure du pays (le transport par exemple) ont fait que la population à décidée de clamer son mécontentement au gouvernement.

Il faut dire que les 2 évènements sportifs mondiaux à venir au Brésil privent la population de services car l’argent alloué à ces services sert maintenant à la construction de stades (entre autres). De plus, le Brésil est un pays où il y a une corruption énorme, beaucoup de gens payent donc des impôts et au lieu de voir de nouveau bus, écoles, bâtiments municipaux, voient des stades, aéroport, routes flambant neuves, et des responsables politiques véreux se promener dessus.

La situation risque de se maintenir, la répression risque fort de devenir violente avec le temps qui passe car le Brésil ne veut pas perdre son image à quelques mois de la coupe du Monde.

Espérons que des mesures soient prises pour les besoins des brésiliens et pour leur niveau de vie.

 

3ème partie, En conclusion :

Cet article est un peu long, je voulais exposer au maximum la réalité des choses.

Il apparaît que les manifestations n’ont pas toujours le même but, ni la même portée, il apparaît surtout qu’elle ne naissent pas toujours dans les mêmes milieux et pour les mêmes causes.

On peut cependant retrouver des points communs dans la plupart d’entre elles. Ce sont presque toujours des jeunes, souvent sans emploi, qui commencent ces manifestations, et sont rejoints par des populations de classes moyennes et pauvres qui ajoutent aux contestations des questions d’ordre sociales. On peut aussi noter que les mouvements religieux se tiennent souvent près des manifestants, bien que pas toujours visible dans ceux-ci, ce sont eux qui obtiennent la politique en cas de victoire des manifestations. Enfin, on peut noter que les manifestations se heurtent de plus en plus souvent à une répression forte, quelque soit l’endroit où elles se déroulent (moins dans les pays démocratiques mais tout de même).

J’aimerai aussi dire qu’un mouvement de manifestation est toujours unique, même si parfois il ressemble à d’autres. Il faut prendre le temps d’écouter et de comprendre le contexte et les revendications afin de comprendre les informations, et surtout, il ne faut pas avoir une confiance aveugles aux médias, rappelons qu’ils sont toujours dirigés, ont des lignes de rédaction, des consignes d’écriture et d’interprétation. Une info transparente est possible à l’heure d’Internet, bien que difficile à trouver parfois (attention aux fausses info). Bien se documenter permet de mieux comprendre le monde qui nous entoure.

 

Merci d’avoir lu cet article, n’hésitez pas à réagir en commentaire et à le partager largement.

François LUDWIG

Projets en cours !

Bonjour à tous,

Pardon de ne pas être très actif, je suis beaucoup occupé par des projets qui me prennent tout mon temps !

En parlant de projet(s), j’aimerai vous parler de 2 d’entre eux qui me tiennent à cœur :

Le premier est un projet associatif dans le domaine des nouvelles technologies, mais également de l’échange et de l’éducation, j’ai nommé le HackerSpace de Bischwiller (site : http://hackerspace.bischwiller.org/ ).
Je suis à l’origine du projet et il me manque des signataires pour lancer l’association, 4 personnes au moins pour être précis (si je n’ai pas de désistement).
Le site explique un peu tout, n’hésitez pas à allez le lire. Je vous invite à me contactez si ça vous intéresse, c’est vraiment un projet prometteur et ça m’attriste de ne pas le voir bouger.

 

Le second est un projet politique. Certains le savent, je suis en train de monter un parti politique sur de nouvelles bases, et ça ne se fait pas tout seul, c’est en faite ce qui me prend le plus de temps.

J’ai déjà bien avancer, je suis sur le point de publier les statuts et le fonctionnement, le programme avance, le site aussi.
J’ai besoin de tout le monde pour faire avancer cela.

Dans un premier temps, je cherche
– des personnes qui pourraient m’aider à concevoir le parti, à rédiger les différents documents etc…
– des personnes avec qui je pourrais débattre et concevoir un programme complet, approuver ou improuver des idées etc…

Ensuite, il faudra que je trouve des personnes motiver pour lancer réellement le parti, à savoir
– Des signataires des statuts
– Les premiers adhérents et militants
– Des personnes motivés pour faire fonctionner le parti.

Créer, gérer et faire vivre un parti politique est difficile, bien plus que n’importe quelles autres associations, je le sais d’expérience, pour avoir occupé de nombreuses fonctions de la plus simple à la direction du Parti Pirate durant une année complète.

Vous pourriez être intéressé pour rejoindre ce projet? Contactez moi directement et je m’occuperai de vous indiquez les détails et marche à suivre (simple) pour commencer.

Réaction à l’actualité

Bonjour,

Depuis environ deux semaines, je sélectionne des articles concernant l’actualité (surtout politique) afin de les commenter à hauteur d’un message bimensuel.

La méthode est simple, je donne le lien de l’article, un résumé rapide et ma réaction/opinion.

L’amende de stationnement à plus de 30 euros : http://www.francetvinfo.fr/l-amende-de-stationnement-a-plus-de-30-euros_275649.html

Résumé : Le gouvernement pense réévaluer les forfaits des amendes de stationnement pour les voir passer de 17 à 30 euros, voire 35 euros.

Réaction : Voici un projet mal travaillé (voir non travaillé du tout) qui propose de financer un projet local (le grand paris) par une taxation de l’ensemble des usagers de la route. En plus d’être parfaitement égoïste, il est proposé de mettre en place plusieurs forfaits suivant la zone, autant dire « adieu l’égalité » et surtout adieu l’usage pédagogique des PV… qui n’en seront plus de toutes façon…

Les eurodéputés rejettent l’interdiction du porno dans les médias : http://www.francetvinfo.fr/les-eurodeputes-rejettent-l-interdiction-du-porno-dans-les-medias_280035.html

Résumé : Les députés européens ont rejetés, mardi 12 mars, un amendement qui préconisait, au nom de la dignité de la femme, l’interdiction de la pornographie dans les médias.

Réaction : Concrètement, c’est une bonne chose que ce rejet. Bien que l’idée de base soit noble, à savoir la discrimination des femmes, la façon de faire et de rédiger cet amendement allait totalement à l’encontre des libertés individuelles. De plus, on l’a vu avec des dossiers bien plus sensibles comme la pédopornographie, quand on légifère à l’encontre des libertés individuelles, des réseaux de « marché noir » numériques se mettent en place et au final rien ne change. Soyons bien claire sur ma dernière phrase, la pédopornographie n’est pas une « liberté » mais bien un crime et doit être sévèrement réprimandé (par contre pour le coup, je prône plutôt un accompagnement psychologique sous contrôle strict (ça inclue la prison) qu’un simple enfermement sans suivi psychologique… on a vu ce que ça donne quand ils ressortent de prison…)
Pour Curiosity, la vie a pu exister sur Mars : http://www.francetvinfo.fr/video-pour-curiosity-la-vie-microbienne-a-pu-exister-sur-mars_280081.html (version article : http://www.francetvinfo.fr/il-y-a-peut-etre-eu-de-la-vie-sur-mars-dans-le-passe_279815.html )

Résumé : Pour la Nasa, plus de doute possible : les conditions nécessaires à la vie ont été réunies sur Mars il y a plusieurs milliards d’années. C’est ce qu’a expliqué mardi 12 mars Michael Meyer, le principal scientifique de la mission Curiosity.

Réaction : Suivant les avancées en technologie, robotique et surtout aérospatiale avec beaucoup de passion, c’est une vraie réussite de la mission Curiosity. J’espère que celle-ci continuera à nous en apprendre de plus en plus sur notre Système solaire… En tout cas, ça confirme presque la présence de vie active quelques part dans l’Univers; Petit rappel, nous avons déjà découvert plus de 300 exoplanètes (planètes externes à notre système solaire) dont quelques-unes pourraient abriter la vie.

Dans la même catégorie, aujourd’hui même le satellite Planck a livré des données fondamentales pour la compréhension de l’Univers :

A quoi ressemblait l’Univers quand il était petit ? http://www.francetvinfo.fr/a-quoi-ressemblait-l-univers-quand-il-etait-petit_286149.html

A noter que si vous voulez en savoir plus, le site de l’ESA (Agence Spatiale Européenne) publie un article sur le sujet : http://www.esa.int/fre/ESA_in_your_country/France/Planck_revele_un_Univers_presque_parfait

Encore et toujours sur l’Espace, Festival SXSW : « L’exploration spatiale n’est pas morte » : http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/03/13/fusees-reutilisables-et-colonisation-de-mars-sxsw-regarde-vers-l-espace_1846947_651865.html

Résumé : L’exploration spatiale renait grâce à des structures privées.

Réaction : C’est une très bonne chose, autant pour les états que pour les sociétés privées, cela permet aux états de se désengager financièrement de la conquête spatiale, en ces temps de crise c’est toujours utile, et cela permet aux sociétés de faire des bénéfices importants grâce à un facteur risque / investissement important. Pour autant, j’émets quelques inquiétudes quant à la gestion et l’appartenance des futures colonies et autres objets spatiaux, malgré le désengagement, il FAUT que les états et surtout l’ONU garde un droit de regard et d’action sur l’avenir Spatiale.

Alimentation : 78% des Français regardent d’abord le prix : http://www.francetvinfo.fr/alimentation-78-des-francais-regardent-d-abord-le-prix_286025.html

Résumé : Le scandale de la viande de cheval affecte moins les achats que la crise. Selon le baromètre OpinionWay pour Sofinco publié jeudi 21 mars, les Français font davantage attention au prix des aliments qu’ils achètent qu’à leur provenance ou leur composition.

Réaction : Entre les OGM, les pesticides, les scandales alimentaire, les produits chimiques et autre conservateurs, on ne sait définitivement plus ce qu’on mange…
Au delà de ça, il y a le prix, ce qu’il faut savoir c’est qu’au début de la crise financière, les investisseurs, souvent les peu scrupuleux, se sont redirigés vers le commerce des matières premières alimentaires (le blé, le maïs, les céréales etc…), du coup c’est toute la filière agricole mondiale qui à vu ses prix enflés, végétale mais aussi animale car les animaux sont nourris… avec ces matières premières.
Du coup, dans les pays du tiers monde, de plus en plus de personnes n’arrivent plus à se nourrir au vue du prix des ressources de base. Au niveau des pays « riches », cela se ressent moins car les revenus sont plus aisées (même pour les plus pauvres) que dans le tiers monde.
Cependant, on le voit tout les jours, là où on se nourrissait correctement il y a 10 ans pour 200 euros par mois, on se nourrit maintenant mal pour 400 euros par mois…
Personnellement, comme beaucoup de frontaliers, je fais la majorité de mes achats alimentaires de l’autre coté de la frontière et, comme beaucoup de frontaliers, je le fais pour des raisons financières.
Je pense qu’il faut revoir la fiscalité des matières premières, interdire la spéculation alimentaire, et trouver un système de refonte du système agro-alimentaire pour permettre à tous d’au moins se nourrir.

Maintenant, l’actualité politique.
Rythmes scolaires : l’Académie de médecine invite les parents à coucher leurs enfants plus tôt : http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2013/03/06/rythmes-scolaires-lacademie-de-medecine-invite-les-parents-a-coucher-leurs-enfants-plus-tot.html

Résumé : C’est l’un de ses rapports qui est à l’origine de la Conférence Nationale sur les rythmes scolaires mise en place par Luc Chatel, puis de la réforme des rythmes de Vincent Peillon. Restée silencieuse ces derniers mois, l’Académie de Médecine s’est exprimée sur ladite réforme, afin de rappeler quelles sont ses préconisations.

Réaction : Il est clair que les enfants français ont de mauvaise habitudes… comme la plupart voir la majorité de leurs voisins… L’article donne cependant des explications et des recommandations utiles qu’il est bon de suivre.

Les enfants adoptés par des homos vont aussi bien que ceux de familles hétéros : http://www.francetvinfo.fr/les-enfants-de-couples-homosexuels-se-portent-aussi-bien-que-les-autres_276593.html

Résumé : Une nouvelle étude de l’université de Cambridge montre que les enfants adoptés par deux papas se portent aussi bien que ceux adoptés par des couples hétérosexuels.

Réaction : Je note que l’article est tendancieux, le titre nous parle des enfants des couples homosexuels alors qu’il est question là des enfants issu de l’adoption… Ce qui n’est pas pareil.
Il est à noter que l’étude prouve que, sur un échantillon très faible de personnes, les couples homosexuels peuvent être de bons parents… Personnellement, je n’en est jamais douté, ils sont humains et ont bénéficié d’une éducation comme les hétérosexuels, ils sont intégrés à la société et sont, par définition, un couple et donc un foyer.
Pour autant, même si l’on peut dire que les enfants se portent bien dans un foyer homosexuel, peut-on dire qu’ils seront parfaitement égaux aux enfants des couples hétérosexuels?
Clairement, pour moi la réponse est non, une famille se compose du masculin et du féminin, pas que de l’un ou que de l’autre. J’aimerai cependant lancer une piste d’idée qui pourrait être une bonne solution pour les enfants:

les couples homosexuels voulant accéder à l’adoption d’un enfant, doivent, en plus de remplir les conditions existantes, accepter que l’enfant voit une personne du sexe opposé à celui des parents à hauteur d’une demi journée par mois minimum. Cette personne peut être une connaissance du couple ou un agent de l’état. Cela permet à l’enfant de comprendre que même si il a 2 parents du même sexe, le 2ème sexe a une place importante dans la famille et que celui-ci est indispensable dans la cellule familiale.

L’Assemblée rejette la motion de censure de l’UMP contre le gouvernement : http://www.francetvinfo.fr/motion-de-censure-je-sais-ou-je-vais-assure-ayrault_285539.html

Résumé : Sans surprise, les députés ont rejetés, mercredi 20 mars, la motion de censure défendue par Jean-François Copé à l’Assemblée nationale. Seuls 228 députés ont votés pour la motion, alors que la majorité requise était de 287 voix.

Réaction : Il faut voir dans cette motion de censure une simple stratégie de communication, d’une part pour le camp Copé dans le conflit intra-UMP, mais surtout de l’opposition envers la majorité, dans le but de faire parler d’elle et, je pense, d’enclencher les premiers pas des élections 2014 et 2015.

Norooz Mubarak – Joyeux Norooz

Bonjour à Tous,

Je change de sujet aujourd’hui pour un évènement qui me tient à cœur.

Aujourd’hui, 20 mars, équinoxe de printemps, c’est pour moi la nouvelle année.

Petite explication :

Dans le calendrier Grégorien (celui utilisé un peu partout dans le monde), la nouvelle année se situe entre le 31 décembre et le 1er janvier. Hors cette date est complétement hasardeuse, en effet, dans l’ancien temps, c’était le 25 décembre qui marquait le changement d’année, celui-ci correspondant au solstice d’hiver.

De nos jours, le 25 décembre… c’est Noël bien sur, sauf que ça aussi c’est faux, Noël se situe soit le 21 décembre, soit le 4/6 janvier selon les cultures. La fête de l’épiphanie étant en faite, la date de Noël d’origine pour certains peuples (de mémoire, les Coptes).

Tout ça pour dire qu’à force de changement de calendrier (et oui, on a pas la même date partout, autant dans l’histoire que dans le monde), les dates et évènements ne sont plus tout à fait à leur place.

Dans de nombreuses cultures, le « nouvel an » correspond au renouveau de la nature, soit le jour de l’équinoxe de printemps (variant du 19 au 22 mars suivant les années), ce qui, si on y réfléchit, est bien plus logique. En quoi le 1er janvier, glaciale, morbide sur le plan naturel, est un jour de « nouvel » an? Alors que le jour du printemps, tout pousse, tout fleuri, la nature revit une « nouvelle année ».

Lors de mes jeunes années, j’ai passé de longues période sur le chemin spirituel, qui m’a fait découvrir toutes les religions, à l’instar d’un théologien (amateur et autodidacte du coup).

Ayant beaucoup appris de tout cela, j’ai choisi ma voie spirituelle, mais c’est une autre histoire, tout est il que du coup, je festoie le 31 décembre mais ne passe le nouvel an qu’Aujourd’hui.

Je souhaite donc à tous, une joyeuse équinoxe de printemps, jour du renouveau, mais surtout à tous ceux qui le fête, de près ou de loin, une très bonne année (2572), Joyeux Norooz, voir Norooz Mubarak

 

2013 !

Bonjour à tous,

En premier lieu, j’aimerai vous souhaitez à tous et toutes, un très bonne année 2013 ! ainsi qu’un bon nouvel an chinois !

Comme beaucoup de mes confrères candidats, c’est le mutisme qui à prévalue depuis l’élection législative de juin 2012, je m’en excuse, beaucoup d’évènements se sont produits dans ma vie ainsi qu’autour de celle-ci.

En 2013, je compte bien me rattraper, mais comme toujours, je pense qu’il vaut mieux privilégié la qualité à la quantité.

2013, année du changement également, ce blog était extrêmement orienté « campagne électorale » jusqu’à lors, je compte maintenant en faire un blog bien plus ouvert, je souhaite parler de mes opinons, de politique et d’actualités, mais aussi d’associatif, de High-Tech, etc…

Sachez également, que tout bon (futur) politicien n’est jamais vraiment en vacances, chaque élection en précède une autre, la prochaine, pour moi, c’est l’élection municipal de 2014 à Bischwiller, ma ville. J’ai été approché par plusieurs groupes dans ce cadre.

2014, ce sont aussi les européennes  je ne sais pas si je serai dans la course pour ces élections ci, le budget est extrêmement important ( 500 000 euros par circonscription).

Enfin, sachez que, et c’est le point essentiel de ce message, que j’ai décidé de m’éloigner du Parti Pirate, pour plusieurs raisons, idéologique, personnelles et conflictuelles. Je ferai un long article sur ce sujet pour ceux que ça intéresse. Pour autant, je ne suis pas « sans parti » puisque je suis en train d’en fonder un, j’y travaille depuis plusieurs mois déjà et je compte bien finir dans les mois qui viennent (j’espere pour le 20 mars, mais rien sûr), je vous inviterai à venir voir notre programme et nos idées dès que le site sera en version final (ou quasi final).

J’espère que vous aimerez me lire durant cette année et les suivantes, et que nous aurons tout un tas d’interactions, je vous rappelle d’ailleurs que je suis toujours ouvert à la discussion et au débat, n’hésitez pas à commenter mes articles, m’écrire un courriel ou m’interpellé sur les réseaux sociaux (pas sur Face-book, je n’y suis pas, j’expliquerai également pourquoi);

Encore une fois Bonne année 2013 !

Librement,

François LUDWIG

La campagne à 0 euros

Bonjour,

Je souhaitais vous expliquer pourquoi je ne faisais pas une campagne « comme les autres », à savoir que je n’avais pas de circulaires, pas de tracts etc…

En France, lors d’une campagne électorale on distingue 2 types de dépenses :

La campagne officielle (appelée aussi propagande) correspond aux bulletins de vote, circulaires (profession de foi) et affiches officielles (collées aux panneaux d’affichage officiels, souvent devant les bureaux de vote) et leurs frais de collage, dans la limite de certains plafonds de quantité. Ces plafonds et un tarif indicatif de l’impression et de l’affichage seront fixés par un arrêté préfectoral.  Les dépenses de la campagne officielle doivent être payées directement par le candidat depuis son compte personnel.

Les dépenses de campagne concernent tout le reste (meetings, déplacements, brochures, autres tracts…). Ces dépenses doivent être relevées et détaillées dans un document comptable appelé compte de campagne. Ces dépenses doivent toutes êtres effectuées par le mandataire financier en passant par un compte bancaire spécialement ouvert pour l’occasion: le compte bancaire de financement.

A noter que si on fait une dépense de campagne, on peut récolter des dons pour « rembourser » ces dépenses (mais en aucun cas les dépenses de campagne officielle)

Le candidat bénéficiera aussi certainement de dons en nature (exemple: faire offrir 1000 tracts par un groupe de militants). Ces concours en nature devront impérativement figurer au compte de campagne.

A la fin de la campagne, le compte de campagne devra être visé par un expert comptable (le recours à un expert-comptable est relativement coûteux), sauf si il ne contient ni dépenses, ni recettes, ce qui est le cas de figure de la campagne à zéro euros.

Modalités de remboursement de la campagne officielle

Dans le cas où le candidat obtient un score supérieur à 5 % des suffrages exprimés, il peut prétendre au remboursement des dépenses de la campagne officielle, dans la limite du plafond des frais de campagne officielle.

Ce plafond est égal à 1,26 x (38000 + 0,15 x Nombre d’habitants dans la circonscription) €.

C’est ainsi que j’ai choisi une campagne à 0 euros, et que j’ai choisi de couvrir 45% des besoins en bulletins des inscrits de la circonscription, mais aussi que j’ai choisi de ne faire imprimer que 2000 circulaires et de les distribuer en personne, pour économiser sur ces frais et pouvoir défendre et expliquer le programme du Parti Pirate aux électeurs. Notez que j’ai choisi d’imprimer toutes les affiches pour des raisons de visibilité.

Les différentes conférences que j’ai faites sont dans des salles mises à disposition gratuitement par les mairies et donc ne donnent pas lieu à l’inscription sur le compte de campagne.

C’est ainsi que les mairies de Bischwiller, La Wantzenau, Hoerdt, Weitbruch, Vendenheim ont joué le jeu et je les en remercie, c’est un vrai geste démocratique.Je n’ai pas contacté toutes les mairies donc merci à toutes celles qui jouent le jeu. A titre d’exemple, les mairies de Haguenau et Brumath ont refusé de mettre à disposition gratuitement des salles, ce qui m’a empêché de venir vous y rencontrer. Je trouve que dans le cadre des élections, toutes les villes devrait jouer le jeu du « gratuit » pour permettre à tous les candidats de s’exprimer, et pas seulement à une élite riche et établie…

Enfin, dans le but de la transparence politique que nous défendons, je vous livre les coûts de cette campagne pour ma candidature :

345 euros de bulletins de vote

105 euros d’affiches

75 euros de circulaires

25 euros de stickers (comme affiches, qui n’ont pas tenu partout, ce qui explique aussi les « nouvelles » affiches)

Ce qui donne un total de 550 euros.

Pour info, imprimer les circulaires pour tous les électeurs m’aurait couté entre 1000 et 1500 euros, la campagne m’aurait donc coûté 2000 euros, voilà pourquoi vous n’avez rien reçu dans vos enveloppes officielles, étant un simple citoyen, je n’ai pas les moyens des hommes politique établis et financés par leur parti.

J’espère vous avoir expliqué assez simplement les règles électorales à ces sujets.

Le 10 juin, Votez Pirate ! Votez François LUDWIG

Votre candidat

François LUDWIG

Une histoire de bulletin

Bonjour,

Comme vous l’avez peut-être lu, vu ou entendu, au Parti Pirate, tous les candidats n’ont pas de bulletins de vote, ainsi, certains demandent aux électeurs d’imprimer eux-même leur bulletins pour voter.

En Alsace, ce n’est pas le cas, tout le monde aura des bulletins, les tas seront par contre moins épais que ceux des autres candidats.

Dans la circonscription, il y aura environ 40% de bulletins de vote, ce qui, selon tous mes calculs, vous permettra à tous de voter Parti Pirate sans avoir à imprimer votre bulletin.

Si vous voulez être sûr d’en avoir un, n’hésitez pas à me contacter ( contactez-moi@francois-ludwig.eu ), j’en est réservé 1000 pour les donner en main propre et pour réapprovisionner les bureaux qui en manquerai (d’ailleurs, si vous le constatez, faites le moi savoir au plus vite pour que je puisse livrer).

Cette démarche d’impression est certes, financière, mais également idéologique, en plus du coût financier il y a un vrai coût écologique pour l’impression de tous les bulletins.

Dans ce cadre, pour « marquer le coup », j’ai décidé de moi aussi, vous proposez une version imprimable de mes bulletins de vote.

Ainsi, d’ici quelques années, peut-être que cette démarche de faire imprimer vous même votre bulletin sera adopté par de nombreux partis. On peut même s’imaginer avoir des imprimantes dans les isoloirs sur laquels vous sélectionnez votre candidat et le bulletin s’imprime de suite (ce qui permet d’éviter la fraude et la tricherie très possible comme sur les machines de vote électronique), donc c’est vérifiable et … fiable.

L’avenir appartient à ceux qui souhaitent le construire.

Dimanche, c’est un premier pas pour montrer la direction que nous devons prendre pour les décenies à venir.

Envoyez un signal fort, un signal d’espoir, de conviction, un signal citoyen et de démocratie.

Votez François LUDWIG pour le Parti Pirate

Mon Programme

Bonjour,

On me pose souvent la question de mon programme pour ces élections.

Il y a en faite sur le coté de la page (sous ma photo), 2 pages, l’une du programme du Parti Pirate, l’autre de mon programme.

Je suis conscient que ce n’est pas très visible, donc je fais un article pour vous le signaler et surtout, vous donner les liens.

La page du programme du Parti Pirate

La page de mon programme

Je suis également en train de mettre en place plusieurs pages pour :

François LUDWIG

8,5% en Rhénanie du Nord – Westphalie

Encore une victoire du Piraten Partei.

Dans le plus grand Land Allemand ( 18 Millions d’habitants) , la Rhénanie du Nord – Westphalie donne 8 à 8,5% des voix au PPde.

http://www.leparisien.fr/international/elections-regionales-echec-du-parti-de-merkel-en-rhenanie-du-nord-13-05-2012-1998001.php 

 
Félicitations à eux.
 
Construisons ensemble, le 10 et 17 juin, l’avenir de la France, l’avenir de l’Europe.
Le 10 et 17 juin, votez Parti Pirate.

La cathédrale piratée !

Incroyable …

Pour tout savoir sur l’événement qui secoue l’Alsace ce dimanche matin rendez- vous sur le site du Parti Pirate Alsace. Toutes les infos, toutes les photos et même la vidéo du piratage de la cathédrale par 3 pirates anonymes.

Les strasbourgeois-es n’en reviennent toujours pas, leur symbole visible à des kilomètres à la ronde a été piraté dans la nuit de samedi à dimanche !