L’Extrême Droite, réponse à Ploum

Bonjour,

Je suis tombé via mon compte Google+ sur un billet de blog de Ploum sur l’extrême droite ou plus particulièrement la base électorale de ce courant.

Sans rentrer dans les détails de l’extrême droit en France, j’ai voulu répondre sur le sujet des « étrangers », comprenez immigrants, mon avis sur l’extrême droite étant ce qu’il est (ni bon ni mauvais), je préfere parler du fond de leurs idées.

Retrouvez l’article de Ploum ici : http://ploum.net/nous-sommes-tous-dextreme-droite/

Bon article, comme toujours.

Je soutiens les commentateurs précédents qui contredisent ta vision des électeurs de l’extrême droite comme des idiots et/ou des gens sans éducations, c’est maintenant les gens de toutes les classes de la société qui votent et soutiennent l’extrême droite, y compris les étrangers.

Cependant, et c’est un point que je n’ai pas vu abordé ni dans l’article ni dans ses commentaires, il faut différencier les 2 choses que sont l’extrême droite ET les étrangers.
Si une partie des électeurs d’extrême droites sont en effet contre toute forme d’ouverture aux étrangers, voir carrément raciste, ce n’est pas le cas de tous, certains sont la pour d’autres idéaux.
D’autres parts, les idées que les étrangers « posent » problèmes, n’est pas une idée de la seule extrême droite; Sans parler de la droitisation populistes de partie de droite et du centre, à peut près tout les parties et membres de la société s’accordent à dire que « l’étranger » est différent et donc qu’il y a un autre traitement de sa personne.
Très à gauche, on lui donnera tout ce qu’il veut, sans ce poser de question, Très à droite, on va soit l’utiliser soit le chasser, Et entre les deux, on va tenter de l’intégrer (pas l’assimiler) en trouvant un équilibre quant à l’immigration.

Tu l’as dit, les étrangers de fraiches dates ( 2 à 3 générations généralement) sont plus « délinquants » que les autres. Quelqu’un dans les commentaires à dit qu’une étude démontre le contraire, j’ai envie de répondre qu’une étude ca se manipule, par exemple si on décide que les « étrangers » ne sont que les résidents non nationalisée, du coup on exclu tous les gens nationalisée mais également immigrés récents (qui en général posent plus de problème que les non nationalisée qui ont plus peur des conséquences (expulsion)). Je le rejoins par contre sur le fait que la pauvreté et la précarité sont le principale vecteur de délinquances, je rajouterai que le communautarisme est le second.

Je trouve surtout que les pays européens, en particulier la France (mais également la Belgique et l’Italie, ou à moindre mesure l’Allemagne et l’Espagne) ont complétement raté leur politique migratoire. L’ancien président Français, N. Sarkozy parlait d’immigration choisie, le terme est là mais l’idée ne suit pas.

Au jour d’aujourd’hui, les gens du monde entier veulent vivre le rêve canadien, australien, anglais, comme on as connu le rêve américain.
Ces pays ne sont pas si différents mais ils ont réussi, via une sélection plus strict et une vrai valeur ajoutée de l’image du pays, à faire qu’un migrant arrivant sur leurs terres est Fier d’y être, d’y contribuer, un peu comme si on l’admettais dans un club très select.
En France par exemple, même s’il existe encore un rêve Français en Afrique, celui ci est rongé jusqu’au trognon et l’immigration se fait autant pour le travail que pour les aides… « Au lieu de mourir de faim dans un bidonville, allons en France pour toucher de l’argent à rien faire »… Moyen quand même le rêve…
Du coup, les migrants arrivent sans vouloir participer au pays (attention pas tous hein), et ceux qui veulent quand même « s’en sortir dignement » se retrouve exclu à cause de tout ceux qui sont arrivée et créent des problèmes, ils se retrouvent alors dans des situations précaires et souvent, contre leur volonté, dans l’illégalité (travail dissimulé par exemple).
Dès lors c’est un cercle vicieux, les migrants arrivent, un petite partie cause des problèmes, le reste non, mais comme on voit toujours les problèmes avant les réussites, les migrants plus ancien (comprenez les gens « de souche ») en prennent peur, les diabolisent, les stigmatisent. Se retrouvant exclus, ces migrants sombrent dans des systèmes souvent illégaux, en tout cas précaires et se retrouvent marginaliser servant par la suite, eux aussi, à la stigmatisation de leurs semblables….
C’est pour cela que les électeurs de l’extrême droite sont de plus en plus nombreux, la peur dût à leur propres actions de diabolisation…
L’idée que l’extrême droite incarne la sortie du système « tous pourris » est une façade qu’elle se donne pour l’instant, mais d’ici quelques années, quant les gens verront qu’ils sont pires que les autres à ce niveau, les électeurs contre ce système s’abstiendront…

Personnellement, je travaille depuis 2 ans sur un projet politique citoyen qui soit juste et démocratique, bien que l’idée soit simple au départ, je me rends compte chaque jour de la complexité de la tâche, car faire une société égalitaire pour ses acteurs est presque impossible; J’en profite pour proposer aux lecteurs de ce commentaires de m’aider dans cette tâche.

Bref ploum, le problème est bien plus profond que de dire qu’une catégorie de gens n’acceptent pas l’autre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *